Heidegger disait qu’on ne peut philosopher qu’en Allemand et en Grec…heidegger

Prétentieux, non ?

La pensée élaborée et logique serait l’apanage de deux langues exclusives ? Un sourd-muet de naissance ne pourrait pas raisonner ?

On connaît le résultat de l’expérience de Frédéric II qui souhaitait déterminer la langue originelle de l’humanité. Il avait fait isoler des nouveaux-nés, avec comme consigne de ne jamais leur adresser une parole. Il espérait qu’ils s’exprimeraient naturellement avec le langage des origines. Ces pauvres enfants mouraient tous prématurément…

Claude Lévi Strauss rappelait dans « La pensée sauvage » l’importance du langage primitif pour exprimer la réalité d’un monde qui échappe de prime abord aux « civilisés ».

Alors, quelle est la place du langage ?

Pour les employés que j’accompagne en entreprise, la formalisation, avec des mots précis, de leur problématique est toujours une avancée dans le processus de résolution.

Incontestablement, le langage structure la pensée. Et fait du bien.

En complément, ces employés rappellent toujours la même vérité : c’est bien que ce soit dit. Mais on l’a déjà dit. Maintenant il faut des actes. On a peur que tout ça reste lettre morte…

Le bon sens nous ramène à l’essentiel : le langage ne fait pas tout.

johnny

 

 

 

« Fait-on pousser du blé en faisant des discours ? » Johnny Halliday

Langage etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *