Ca devient une banalité de dire que nous sommes espionnés par internet, que la NSA nous traque, qu’il n’y a plus un aspect de notre vie privée qui échappe au regard de la toile, mais tout de même !… Il m’arrive d’en être encore surpris (et choqué).

Pour sa « journée des amis », Facebook a proposé à ceux qui le souhaitent de concocter un album photo. Une amie l’a demandé.

Il s’agit d’une présentation de photos d’une trentaine de secondes, avec quelques annotations sympathiques : Vous y étiez, vous avez des amis qui vous aiment, etc.

Cette succession de photos montre la personne en société, dans des lieux qu’elle a effectivement fréquentés, avec des personnes qui l’accompagnaient. A plusieurs reprises, une personne photographiée est nommément identifiée. Les lieux sont repérables. Il ne manque que les dates.

La machine l’a compilé automatiquement. Elle a été capable de retracer un parcours de la personne, émaillé de rencontres, d’événements, de poses. On peut s’interroger sur l’ampleur de ce qu’elle pourrait dévoiler de nous si on lui demandait une introspection un peu plus profonde.

De ce que témoigne la toile, la plupart des données ont été fournies par la personne elle-même. Innocemment. Il n’y a pas de raisons de prêter de mauvaises intentions à la machine. Quoique !…

Mais il est évident que bien des informations pourraient provenir d’autres sources. Sans accord de la personne.

Sommes-nous devenus des personnages publics ? Volontairement ? Ou malgré nous ?6 février 34

Bien sûr, nous n’avons rien à nous reprocher. Rien à cacher. Rien fait de mal. La question serait plutôt de savoir si nous pouvons faire confiance à tous ceux qui peuvent utiliser ces informations. Ces « données ». Institutionnels ou individus.

Ce billet, je l’écris depuis mon lit, le 6 février 2016. Comme ça, tout le monde peut le savoir.

Ca me fait soudain penser que le 6 février fut une date qui faillit nous faire basculer dans la dictature…

 

Fichés ?

Une réflexion au sujet de « Fichés ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *