Tout n’est pas possible.

Ceux qui prétendent le contraire sont des menteurs.

Néanmoins, vous n’imaginez pas combien vous pouvez plus que ce que vous faites. Combien vous valez plus que ce que vous réussissez. Combien une belle partie de vos désirs pourrait être comblée.

Une solution : un double.

Un double qui soit vous-même tout en vous voyant de l’extérieur.

Les Grecs anciens appelaient ça un daémon, si j’en crois Hannah Arendt. Un être personnel, qui vous accompagne partout, que tous les autres voient, mais que vous ne voyez pas…

Imaginez un tel être à vos côtés, à la fois extérieur à vous, mais qui vous rapporterait honnêtement son analyse et son ressenti vis-à-vis de vos actions. Qui pourrait vous exprimer comment vous êtes perçus par les autres. Qui pourrait mettre le doigt sur les questions à se poser en toute situation. Qui vous aiderait à dégager vos priorités et vos objectifs. Qui vous guiderait dans la correction de certains comportements.

Un coach, en somme.

J’ai revu hier soir un homme que j’avais croisé il y a des années. Un homme seul. Un homme que tout le monde rejette. Il s’exprime mal. Il se tient mal. Il ne fait pas envie. Ca, c’est mon avis. Je pense que personne ne lui a jamais posé les questions essentielles liées à son relationnel.

Un coach, vous m’entendez.

Je repense à une femme dont les histoires d’amour se finissent toujours vite. Trop vite. Elle souffre. Elle ne comprend pas. Son comportement est peut-être une cause des ruptures qu’elle subit. Rester seule ne l’aide pas à résoudre ses conflits.

Un coach, je vous dis.

Choisissez-le bien ! Vous n’imaginez pas ce qu’il peut vous apporter.

 

Quel que soit ce que vous voulez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *