Eh oui, nous sommes tous quelque peu en recherche d’inspiration.

La mère de famille (ou le père, ne soyons pas ringards) qui souhaite cuisiner différemment ce soir, le quidam en quête d’un nouveau divertissement, l’auteur s’escrimant pour une idée originale, l’homme politique cherchant à se positionner différemment, etc., tous veulent s’échapper d’une routine apparente, synonyme d’ennui ou de banalité.

La première question est : en avons-nous vraiment besoin ? Mes enfants préfèrent généralement une assiette de spaghettis sauce tomate à tout autre plat, quel que soit sa finesse et son originalité. En même temps, on ne peut pas manger des pâtes à tous les repas. Si ?

La deuxième est une question de sens : l’originalité n’est pas une fin en soi. C’est un moyen pour se faire entendre, véhiculer un message porteur ou réveiller des envies, donner de l’énergie, apporter une innovation, etc. Il convient, me semble-t-il, de clarifier ses objectifs. Et de ne pas s’en éloigner dans sa communication.

C’est un peu étonnant, d’être en panne d’inspiration, dans un monde qui offre autant de possibilités. Nous sommes-nous habitués au point de nous lasser de tout très rapidement, et d’être sans cesse en demande de nouveautés ? Ou alors, est-ce parce que, sous couvert d’originalité, on nous ressert en fait toujours la même recette, habillée différemment. La fameuse tendance à la « provoc » ou le « porno chic » ne présentent finalement pas de caractère révolutionnaire. Ils attirent le regard, ils font vendre, ils mettent en lumière des gens ou des idées et tout ça ne dure qu’un temps.

Dans le monde professionnel, l’inspiration apporte le moyen de se faire remarquer, de ses mentors, ses clients, son réseau et de se démarquer, de ses concurrents ou de ses collègues. Dans quel but ? Vendre, progresser, gagner en influence, flatter son ego, … ?

Et également de progresser sur son chemin, sur la voie de sa propre quête, de son propre accomplissement.

Quelle que soit la motivation, l’essentiel est de l’avoir clarifiée et d’être en accord avec elle.

Pour ça aussi, un coach peut nous aider. Un soutien extérieur, sans contraintes, sans violence, en toute bienveillance.

 

Où trouver de l’inspiration dans un monde en surchauffe ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *