Bon, d’accord, c’est un peu racoleur comme titre. En même temps, je m’échine à écrire des articles de fond qui sont peu lus, tandis que le moindre « putaclic » recueille des millions de vues.

Je prends à témoin l’article d’une de mes consoeurs coachs qui s’intitulait « Why ugly men can date top models ? » et qui a totalisé pas moins de 20 000 vues sur LinkedIn. Et moi-même, j’avoue, je l’ai lu jusqu’à la fin.

Au lieu de me lamenter sur ce sujet (ce qui n’est pas mon tempérament), j’ai plutôt choisi de réfléchir avec vous sur cette question :

  • Pourquoi le SEXE fait-il vendre ?

Comme ça, on fait du fond, mais sur un sujet racoleur (smiley). Et tout le monde est content. A moins que ce post reste « inviolé », ce qui serait un comble, vue l’accroche.

Trêve de préliminaires !

La profusion d’allusions ou de tendances qui circulent sur la toile ou dans les magazines m’invite à penser que le sujet concerne à peu près tout le monde, jeunes ou vieux, hommes ou femmes, … Du coup des milliers d’hypothèses m’assaillent :

  • Serions-nous en manque de sexe ? Dans ce cas, ne pourrait-on incriminer l’atomisation de l’individu dans ce monde néo-libéral ubérisé ? Nous nous sentons très seuls et hyper-tendus face aux contraintes du quotidien, il n’y a plus que le sexe qui nous permette de relâcher la pression dans un élan de plaisir extrême. Déjà, Platon, à l’époque du « banquet », présentait l’acte sexuel comme le seul acte à même de libérer notre âme, pendant quelques heures en tout cas, de la prison du désir charnel.
  • Ou alors, sur un mode plus psychologique, avons-nous hérité d’une frustration liée à notre éducation rigide ? Dans ce cas, Freud aurait raison. Le regret du sein nourricier ou de la matrice égarée nous anime encore, quel que soit notre âge. Qui plus est, le combat perdu d’avance dans notre complexe d’Œdipe ou d’Electre nous a laissé une fracture indélébile, douloureuse, que nous cherchons à apaiser à tout moment.
  • Plaçons-nous sur un plan artistique ! Peut-être simplement est-il agréable de voir des belles images, des corps jeunes et sans défaut, en posture d’accueil, bien mis en valeur par des vêtements légers, des maquilleuses habiles et des photographes aguerris ? Notre sens artistique s’en trouve comblé et notre âme s’enrichirait à cette vision.
  • Ou alors, sommes-nous conditionnés par l’abondance de communication sur le sujet, qui attire désormais notre œil comme un aimant et nous force à regarder davantage ?
  • Peut-être les sujets sérieux nous ennuient-ils au point qu’on se jette sur la moindre parcelle de grivoiserie pour s’évader de notre quotidien triste et plat ?
  • Je ne retiens pas le côté rebelle correspondant à la lecture d’un article provocateur ou interdit, ce concept est juste bon pour les adolescents et il y en a peu sur LinkedIn. Quoique … ?

Bref, que de possibilités d’explications sans toutefois avoir une réponse définitive ! Peut-être n’y a-t-il pas de réponse absolue ? Ou plutôt peut-être celle-ci se trouve-t-elle en chacun de nous ?

Vous l’aurez compris, mon intention en écrivant cet article n’était pas de fournir une réponse, mais plutôt d’observer s’il serait lu. Et si oui, pourquoi ? Donc n’hésitez pas à m’envoyer vos commentaires à ce sujet si vous l’avez lu.

La véritable question de fond serait plutôt :

  • Comment ne pas être TRANSPARENT sur la toile ?

Le sexe est une solution, mais pas la seule. Et encore faut-il qu’il soit utilisé avec discernement. Chacun doit trouver sa voie.

Et comme d’habitude, pour ça aussi, un coach peut nous aider. Un soutien extérieur, sans contraintes, sans violence, en toute bienveillance.

 

 

 

Pourquoi le sexe fait vendre … ou comment commercer à coups de marteau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *